En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

architectures

Par VIRGINIE MICHEL, publié le jeudi 26 mars 2015 09:13 - Mis à jour le jeudi 26 mars 2015 09:37

 

 

Le CDI accueille depuis le 26 février 2015 des oeuvres prêtées par l'artothèque de Nantes.

Les oeuvres exposées questionnent des notions liées à l'architecture.

 

Ernest PIGNON-ERNEST, David et Goliath (d'après Le Caravage), Naples


 

François LASA: L'artiste s'imprègne des lieux avant de les photographier. Il observe la lumière, arpente les lieux pour trouver l'angle de vue idéal. Pour photographier le pont de Cheviré, il s'est embusqué toute une soirée pour saisir au mieux l'ampleur du basculement de l'acier. Ce triptyque révèle de manière harmonieuse trois instants successifs.

Benoît BROISAT: Les dizaines de projets architecturaux avortés de Tokyo sont à l'origine des deux photographies exposées. La présence fantôme de ces projets pèse sur la ville. L'artiste nous propose d'aller à la rencontre de l'invisible et de contempler une absence.

Ernest PIGNON-ERNEST: L'artiste expose ses dessins très réalistes sur les murs de la ville. Ce lieu d'exposition insolite permet une rencontre inattendue avec les promeneurs/visiteurs tel un face à face au détour d'une rue. Ces dessins éphémères échappent au marché de l'art car les décoller reviendrait à accélérer leur disparition par un déchirement inévitable.

Michel GUILLET: Les quelques lignes qui s'assemblent sous nos yeux suggèrent une architecture plus qu'elle ne la montre. Se sont les rapports au réel qui intéresse l'artiste. Ce volume représenté parle de cette quête de l'espace réel, un espace qui échappe en permanence à la représentation, qui ne possède pas de limites et qui interdit les certitudes....

 

Belle découverte!

Pièces jointes
Aucune pièce jointe